HISTOIRE

Le génie du sacré et du profane

Le génie du sacré et du profane

Tiberio Cerasi trésorier du pape Clément VIII, commande auprès du Caravage, 2 toiles qui viendront orner les murs d’une chapelle à Rome « La conversion de Saint Paul » et « la Crucifixion de Saint Pierre ». Le peintre réalise une première version qui sera refusée par les successeurs de Cerasi (entre-temps décédé) pour une composition jugée trop révolutionnaire et une réprésentation profane du sujet. Le Caravage dû peindre une deuxième version (ci-contre) et dû accepté d’en baisser le prix, pour cause de retard de livraison !

Comments are closed.